logo-ccpj

Dernières notices consultées

Vous n'avez pas consulté de notice

Présentation

Index de l'article
Présentation
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Toutes les pages

 

La Médiathèque André Besson

Plaine jurassienne

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade », Julien Green

 

Depuis le 27 avril 2010, la médiathèque est ouverte au public. Plus de 10 000 documents destinés à être prêtés.

 

 

La médiathèque a ouvert ses portes le 24 avril 2010 avec près de 9000 documents multi supports : livres mais aussi magazines, CD, DVD, CD-ROM. Ses collections s’enrichiront dans les années à venir. Elle bénéficie également du fonds de la Bibliothèque municipale Marcel Aymé de Chaussin mis à disposition par la commune. La médiathèque de La Plaine jurassienne propose déjà des collections documentaires riches et variées pour adultes, adolescents, enfants et tout petits. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts et tous les styles : albums, documentaires, romans, revues, BD et mangas. Des postes informatiques dédiés à la recherche documentaire sur Internet sont également à disposition des lecteurs.

 


 

L’aménagement de l’établissement s'est fait dans un esprit de convivialité, détente et découverte. La médiathèque de La Plaine jurassienne est conçue comme un lieu de rencontre ainsi que de démocratisation du savoir et de la culture.  La bibliothécaire travaille également sur la constitution des collections (+ de 5000 documents seront à acquérir) ainsi que sur l’informatisation du fonds. La mise en ligne sur Internet du catalogue de la médiathèque est prévue pour satisfaire les usagers. D’autre part, un programme d’animations culturelles est en cours d’élaboration. Cette animation du territoire autour de la culture se fera en direction des différents publics familial, jeune, et scolaire.

La médiathèque de La Plaine jurassienne souhaite également fonctionner, dans un esprit de collaboration, avec un réseau de bénévoles présents sur toute la Communauté de Communes de La Plaine jurassienne. Ce réseau inclut évidemment tous ceux qui ont participé jusqu’à aujourd’hui au fonctionnement de la bibliothèque Marcel Aymé de Chaussin. Avis aux bonnes volontés !

Revenons simplement une année en arrière : l’espace occupé aujourd’hui était une surface vide, un étage laissé tel quel depuis la construction de la maison intercommunale. En moins d’un an, les plans ont été dressés, les entreprises sélectionnées, l’équipement mobilier et informatique a été choisi, livré et installé. Les livres, CD et DVD ont été acquis, catalogués et équipés pour le prêt au public. Les travaux, commencés au mois de juillet, ont tenu le planning prévisionnel et ont tout autant été réalisés dans les devis prévus : une majoration de 2 000€sur un total de plus de 200 000 € (construction, ameublement et fournitures) est vraiment un minimum dans ce genre d’opération. Toutes ces dépenses ont été réalisées sur le budget de la Plaine Jurassienne, mais des subventions importantes ont été mobilisées. (Conseil Général et Conseil Régional).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Une médiathèque pour quoi faire ?

 

C’est la question que peuvent légitimement se poser tous ceux qui, par leur contribution, ont participé au financement de cet ouvrage. Rappelons que ce projet germait depuis la création de notre siège intercommunal. La présence de plus de 200 m² aménageables  à l’étage ne pouvait laisser indifférent : le projet était déjà dans la construction du bâtiment. De plus, la culture en milieu rural ne peut être un objet laissé à l’abandon et on ne peut pas se réfugier derrière l’existence, à Dole d’une structure plus grande car beaucoup n’iront jamais. Enfin, la lecture, si malmenée, si décriée, nécessite un support de proximité, que le bibliobus, malgré son utilité, ne permettait pas de remplir totalement. Notre souci n’a donc pas été de “faire comme les autres” mais de répondre aux besoins d’une population qui a droit à un accès à la culture.

Rappelons les fonctions attendues de cette médiathèque. C’est tout d’abord, et comme pour les autres établissements du même genre, un lieu de prêt et de consultation de documents tous supports : livres, CD, DVD, magazines. Plusieurs milliers d’ouvrages – pour enfants, adolescents, adultes - sont disponibles sur site. De plus, il y aura toujours la possibilité d’étendre le choix grâce aux prêts permis par la Bibliothèque Départementale de Prêt du Conseil Général du Jura. Des ouvrages en gros caractères et des livres audio sont également proposés. La médiathèque n’offre pas seulement des livres à ses usagers : il y a également de la musique et des vidéos. C’est aussi un lieu d’animation, de rencontre et de convivialité à destination de tous les publics : l’espace dédié à l’heure du conte, par exemple, est destiné aux plus jeunes. Les scolaires un peu plus âgés auront aussi droit à son accès pour y vivre diverses activités, et toutes les suggestions relatives aux adultes seront les bienvenues. C’est enfin un lieu de supports à diverses manifestations qui peuvent se tenir dans notre maison intercommunale, en faisant un complément de la salle de conférence. C’est ainsi que le 24 avril dernier, à l’occasion de la porte ouverte de la médiathèque, des auteurs locaux sont venus dédicacer leurs livres et CD.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Une médiathèque pour qui ?

 

Pour cette première année d’ouverture, le public ciblé sera celui des scolaires. Nous avons prévu, à partir de la rentrée de septembre 2010, une visite de toutes les classes des écoles de la Communauté de Communes. Il faut que les élèves prennent contact avec un espace culturel : la fréquentation d’une bibliothèque ne peut que leur donner envie de lire. Un tel établissement est également destiné à favoriser l’épanouissement personnel, à faire connaître le patrimoine d’hier, d’aujourd’hui et de demain, d’encourager le dialogue culturel et favoriser la diversité culturelle. Et s’il n’y a pas cette envie, ce sont les études à venir qui risquent d’en pâtir. Nous organiserons donc avec les enseignants des déplacements vers notre médiathèque.

Il est d’ailleurs prévu, dans le planning hebdomadaire, des moments réservés à l’accueil des scolaires. Mais le public qui fréquentait jusque là le bibliobus – qui ne passera plus après le mois de juin – ne sera pas oublié. Nous étudions, en liaison avec le véhicule publicitaire à notre disposition, un moyen de permettre à ces lecteurs de venir à Chaussin. En effet, la création d’un nouvel outil sur la Communauté de Communes doit être ressenti comme un atout et non comme une contrainte ou un recul dans l’accès à la lecture et à la culture plus globalement.

Enfin, dernier public, c’est celui des internautes. La médiathèque, avec ses 3 postes informatiques destinés aux usagers inscrits, proposera un accès à Internet pour de la recherche documentaire. De plus, grâce à son futur portail, notre Médiathèque permettra aux usagers la consultation du catalogue en ligne de la médiathèque. La réservation en ligne des documents disponibles sera également possible. Les modalités techniques seront bien entendu précisées à tous ceux que ce service intéresse. Nous irons sans doute plus loin puisque notre médiathèque rejoindra le réseau des médiathèques jurassiennes ou JuMEL (Jura Médiathèques en Ligne) afin de proposer aux usagers un catalogue collectif avec un plus grand de choix de livres encore, voire des ressources numériques en ligne.

 

 

 

 


 

Une médiathèque avec qui ?

 

Qui dit présence d’un outil demande la présence de ceux qui doivent le faire fonctionner. Dorothée Négrello a été recrutée depuis plus d’un an avec comme mission la mise en oeuvre de cet équipement. Travail sur les plans, rédaction des cahiers des charges, contacts avec les fournisseurs, participation au suivi des travaux, relations avec les institutionnels et les bénévoles, choix, organisation, informatisation et équipement des fonds, aménagement de l’espace, elle s’est impliquée à fond dans ce projet qui se concrétise aujourd’hui. Elle a été aidée par des personnes embauchées. Elle est également épaulée, pour un certain nombre d’heures, par Florence Bailly en complément de son travail de secrétariat. Les permanences sont assurées par Nelly Tonnerre, Dorothée Négrello, Florence Bailly et des bénévoles. En effet, le travail n’a pas manqué jusqu’à maintenant, car dès les commandes d’ouvrages passées auprès des fournisseurs, ce sont des milliers de livres qu’il a fallu répertorier, identifier et couvrir.

N’oublions pas non plus qu’il a été nécessaire d’inventorier les livres de la bibliothèque municipale de Chaussin qui seront transférés dans le nouveau site, car des centaines d’ouvrages ne méritaient pas l’oubli dans lequel ilsauraient été plongés autrement… L’aide et les conseils des professionnels de la bibliothèque départementale du Jura auront, à chacune des étapes de la mise en place de la médiathèque, ont été les bienvenus. Tout cela n’aurait pas été possible sans la collaboration active et enthousiaste de la vingtaine de bénévoles de l’association des Amis de la Bibliothèque Marcel Aymé qui se sont totalement investis dans cette fonction. Chaque semaine, ils se retrouvent, toujours aussi nombreux et volontaires, et parfois la salle de réunion – quand elle était occupée par des dizaines de cartons - donnait l’impression d’une ruche tant l’ardeur à la tâche était impressionnante.

Que tous ces bénévoles soient remerciés pour l’aide déjà apportée. Pour l’avenir, une convention entre l’Amicale de la Médiathèque et la Communauté de Communes doit acter cette complémentarité exemplaire et nécessaire entre les institutionnels et les bénévoles. Nous l’avons dit, une création intercommunale doit être considérée comme étant une partie du patrimoine de chacun, qui doit y trouver sa part en tant qu’usager et consommateur mais aussi en tant qu’acteur s’il en éprouve le besoin.

 

.